Home

Ma première pulsion florale fut pour de divines orchidées. Après avoir peuplé mon chez moi de ces fleurs, je m’aperçus au fond de mon dico étymo, l’envers du décor. Je stoppai net cette investigation d’un semblant déplacé vers un anonyme homme. Puis, d’un étal proche, mon œil tomba sur une amaryllis m’étonnant. De retour dans l’extérieur moïque (trace de Guattarri), je consultai frénétiquement les arrières pages de cette

« Amaryllis » du grec, briller, lancer des éclairs.

Une fleur bandante, pour sûr.
ou un leurre errant (imprononçable) me souffla une bergère au passage.
Cruelle amaryllis.

L’égalité des sexes en notre langue tient en une lettre : le e muet. Caduc, instable, féminin ou sombre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s